Le roman de Tokyo, en route vers 2020 (1er épisode)

Les jardins seigneuriaux de l’époque d’Edo

Promenade dans des jardins magnifiques

Mise en page / Rédaction de JQR Collaboration / Association des jardins publics de la ville de Tokyo (Fondation d’utilité publique)

  • Comment définir le jardin d’une résidence seigneuriale ?

    Il s’agit d’un jardin idéal de l’époque d’Edo, caractérisé par son utilité (sa fonction) et ses paysages (sa beauté). -SHINJI Isoya-

    A l’époque d’Edo (1603-1867), le système de la résidence alternée impose à chaque seigneur féodal la possession d’une demeure à la capitale. Les seigneurs rivalisent dans la construction de résidences équipées de vastes jardins. On dit que le nombre de ces jardins avoisinait le millier. Après la Restauration de Meiji (1868) ils tendent à disparaître progressivement, mais il reste encore, dans le Tokyo d’aujourd’hui, quelques jardins qui rappellent cette époque.… <More>

  • 320ème anniversaire de la création du jardin !

    Le Rikugien à travers dessins et photos

    Un dessin et des photos centrés sur l’île qui émerge au milieu du lac du Rikugien ont été disposés par ordre chronologique. On peut ainsi observer les variations du paysage au fil des époques. Le dessin provient de l’ouvrage en trois volumes Images du jardin Rikugien, réalisé par Kano Tsunenobu et ses fils, Chikanobu et Misenobu, et offert au Palais impérial Sento le huitième mois de l’an 2 de l’ère Hoei (1705). … <More>

  • Les arbres comme les plantes, ça pousse ! Ça perd ses feuilles ! Et ça pourrit !

    Le quotidien d’un jardinier paysagiste se consacrant avec ardeur aux travaux d’entretien

    Quelle que soit la période de la visite, les jardins seigneuriaux présentent en permanence des panoramas soignés. Pour conserver ces magnifiques paysages, il faut travailler sans relâche et je suis toujours débordé, nous raconte Nemoto Koichi, jardinier paysagiste du Rikugien. … <More>

  • Sous le charme depuis 30 ans

    Lors d’une journée d’automne, un jardin de daimyo et la sophistication de l’esthétisme japonais m’émurent.

    Peter Frankl est un mathématicien et grand voyageur originaire de Hongrie. Venu au Japon en pensant que c’était sa première et dernière visite, il s’y installa définitivement. Une des raisons de sa décision ? La beauté d’un jardin de daimyo (seigneur), qu’il visitait pour la première fois.… <More>