Un message de la Brasserie Isawa

Permettez-moi d’exprimer ma plus profonde sympathie aux personnes touchées par la catastrophe, et ma plus sincère gratitude à ceux qui, en ce moment même, consacrent toutes leurs forces à la remise en état des zones sinistrées.

Je suis attristé, en tant que confrère, d’entendre que dans le département de Miyagi, où je suis, et dans la région du Tohoku toute entière, des chais de sake ont été complètement détruits dans la catastrophe. Je ressens avec d’autant plus d’acuité la frustration des kurabito (employés des brasseries), en particulier des maîtres brasseurs, que nous sommes au cœur de la période de fermentation.

On a toujours dit des gens du Tohoku qu’ils sont simples, endurants et dotés d’une volonté inébranlable. Aujourd’hui, ils serrent des dents et vont de l’avant, pas à pas, courageusement.

Le sake a depuis des temps reculés été l’offrande suprême de la terre aux dieux. Les festivités arrosées étaient un rituel qui permettait de chasser les mauvaises pensées et d’ouvrir son cœur aux dieux. Prendre une coupe de sake en priant à l’unisson pour les sinistrés et la renaissance des régions touchées est un de ces rituels.

Nous avons besoin de la coopération de tous. Buvez du nihonshu du Tohoku, et plus particulièrement des départements de Fukushima, Iwate et Miyagi, les plus touchés par la catastrophe, et à plus forte raison ceux des chais situés sur le littoral. Chaque coupe contribuera à la renaissance des chais ! Choisir le sake du Tohoku, c’est faire une noble prière pour sa reconstruction. Tous ensemble, soutenons les efforts de reconstruction grâce au nihonshu !

Jihei Isawa
Kuramoto (propriétaire) de Katsuyama, fournisseur du clan Date de Sendai.
Iemoto (Maître) de shudo de l’école du clan Date.

この記事の感想
  • とてもおもしろく役に立った (0)
  • おもしろかった (0)
  • 役に立った (0)
  • つまらなかった (0)