Ojiya, Niigata

La fête de Katakai

La grande fête d’automne du temple Asahara est célébrée avec pour offrande un festin de feux d’artifice

Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Print This Page

k01

La fête de Katakai est connue pour ses fusées pyrotechniques de 4 shaku (environ 120 cm) de diamètre, les plus grosses du monde.
Cette offrande lancée vers le ciel pour porter au firmament les vœux des habitants locaux est une tradition qui remonte à l’époque d’Édo.

Photos et texte: Yuko Iida

k02C’est ici que des pièces pyrotechniques de 3 shaku et de 4 shaku (respectivement 90 cm et 120 cm de diamètre) ont été tirées pour la première fois !

Les feux d’artifice qui éclatent au-dessus des têtes créent d’impressionnants impacts visuels et sonores.

La petite commune de Katakai qui s’étend le long d’une nationale se ranime le temps d’une fête, avec le retour des anciens élèves du lycée local.
Vêtus d’une même veste de kimono teinte à l’indigo et la tête ceinte d’un bandeau, ils sont prêts à célébrer la fête. Sous les éclats de 15 000 feux d’artifice, ils défilent par groupes de condisciples en tirant des chars et en chantant un chant de travail traditionnel.

Nous sommes à Ojiya, au sein du département de Niigata, pays producteur de riz. La fête annuelle de Katakai a lieu les 9 et 10 septembre, au moment où les tiges de riz courbant sous le poids des grains dorés laissent présager l’imminence de la récolte.
De nombreux spectateurs venus des quatre coins du Japon assistent à cet événement. Ils sont surtout attirés par les 15 000 feux d’artifices tirés en deux jours. Des bombes faisant plus de 30 cm de diamètre sont projetées dans le ciel les unes après les autres et explosent en plusieurs fois – de deux à dix fois – grâce à leur structure munie de dispositifs de retardement d’allumage. Quelle débauche de couleurs et de sons ! Le lancement successif ou simultané de projectiles embrase la nuit à perte de vue.

k03

 Perpétués depuis l’époque d’Édo, les feux d’artifice de Katakai sont dès l’origine une offrande au temple Asahara, vénéré comme sanctuaire qui assure la protection de la commune. Chaque lancement de fusée est accompagné d’un message diffusé au haut-parleur: « Mamie, nous te souhaitons santé et longévité. De la part de tes petits-enfants. », ou : « Je lance cette fusée pour toi qui aimais les feux d’artifice. Que tu t’en régales au paradis ! ». Si les feux d’artifice de Katakai sont très souvent porteurs de pareils vœux personnels, c’est parce qu’ils sont offerts par les habitants qui les commandent aux pyrotechniciens.
 Le 10 septembre, le lendemain de cette fête nocturne, des fusées dédiées aux défunts sont tirées à midi. Leur explosion dans le ciel diurne est-elle visible depuis l’au-delà ?
Des projectiles tirés simultanément ou de grosses bombes de 3 shaku détonnent dans le ciel bleu de la fin d’été, mais ne produisent que des fumées colorées. Leurs sons, qui résonnent dans l’enceinte du temple désertée par les spectateurs, annoncent comme chaque année la clôture de la saison.

k04

k05

Les feux d’artifices sont ruineux,
mais resserrent les liens
familiaux et amicaux.

Les détonations des feux d’artifice
qui retentissent semblent faire
le compte à rebours de la fin de
l’été.

高校を卒業すると同級生で花火組みをつくり、還暦や卒寿になるまで花火を上げる。組毎に山車を曳き、木遣りうたを歌いながら練り歩く。

À la sortie du lycée local, les condisciples de chaque classe forment une équipe
d’artificiers pour se retrouver à la fête et lancer des fusées, et ce, jusqu’à l’âge de 60 ans ou de 80 ans. Chaque équipe tire un char et défile en chantant un chant de travail traditionnel.

k09

Envoyer de la terre au
ciel des feux d’artifice qui
illuminent la nuit

k10

この記事の感想
  • とてもおもしろく役に立った (0)
  • おもしろかった (0)
  • 役に立った (0)
  • つまらなかった (0)