JQR TOP INTERVIEW – Interview avec Stephen Cox, Managing Director of Havas Worldwide Japan

Decrease Font Size Increase Font Size Text Size Print This Page

 

JQR TOP INTERVIEW – Interview avec Stephen Cox, Managing Director of Havas Worldwide Japan

 

 

Nous revenons au bouche-à-oreille

Directeur canadien d’une agence de publicité française à Tokyo, Stephen Cox se meut tout naturellement dans son environnement japonisant, comme seuls les pros peuvent y arriver. « Passion » est le mot qui vient à l’esprit quand d’amblée, il commence à nous expliquer les nouvelles mutations qui se dessinent dans le monde de la publicité à l’heure actuelle, et on peut quasiment voir ses idées flotter dans l’air de son bureau des plus trendance. M. Cox a gentiment accepté de révéler à JQR ses vues et opinions sur ce « nouveau » monde de la pub japonaise. « Il fut une époque où le monde de la pub était un milieu de travail très glamour. Ce n’est plus du tout ça aujourd’hui ! Cependant, là maintenant, c’est un milieu en pleine révolution. Nous passons au travers une renaissance certes ardue, mais extrêmement intéressante, et cela autour de la planète, encore plus particulièrement au Japon. Alors selon moi, il n’y a probablement pas de meilleur temps pour être dans la pub ! Les consommateurs ont changé, et c’est dorénavant eux qui mènent ce changement. Internet et le digital commençaient tout juste à mener la tendance il y a une douzaine d’années et ont apporté un nombre limité d’outils nouvelle vague. Ce que les gens ont fait avec le digital est allé bien au-delà de ces outils et c’est encore le cas aujourd’hui ! Quand vous regardez tous ces créateur d’outils Internet comme Facebook, Twitter ou Mixi, les utilisateurs (que nous appelons consommateurs dans notre jargon, mais ils sont NOUS, les gens de partout dans le monde) ont porté ces outils à une bien plus vaste étendue que ce qu’ils n’auraient eux-même jamais pu imaginer Quand on parle du fait que le monde entier interagis, que la planète est connectée, ça peut sonner très barbant et très « TI ». Mais si l’on regarde ce changement du point de vue de la vie de tous les jours de chaque individu, on réalise qu’aujourd’hui, peu importe à quel moment vous voulez savoir quelque chose, n’importe quoi, vous n’avez qu’à prendre votre petit téléphone portable et voir ce que le monde vous en dit, que ce soit sur des sites informatifs officiels, des forums ou des lieux de discussion. Les gens peuvent demander à la terre entière ce qu’ils pensent d’une certaine idée. Même en Afrique, il est prévu qu’en 2016, on y comptera plus d’un milliard de téléphones cellulaires ! Nous avons porté le bouche-à-oreille à l’extrême. Il peut sembler que tout cela soit limité à de petits écrans et de petites machines, mais en réalité, cela a complètement détruit le business modèle traditionnel de toutes les industries. La musique, par exemple : vous n’avez plus besoin d’acheter un album entier pour écouter la chanson qui vous plait, vous pouvez vous procurer chaque pièce individuellement sous format digital. Les fabricants automobiles doivent dorénavant intégrer des systèmes de communication dans leurs véhicules. L’industrie du livre, l’industrie du film, toutes ces formes de révolutions nous forcent à repenser au grand complet nos législations et droits d’auteurs. Au Japon comme partout ailleurs, vous êtes autorisé, normalement, à faire des copies d’un CD ou d’un livre que vous avez acheté, tant que c’est pour un ami ou un proche. Les zones régionales de DVD ne peuvent plus non plus protéger leurs droits de distribution.

この記事の感想
  • とてもおもしろく役に立った (0)
  • おもしろかった (0)
  • 役に立った (0)
  • つまらなかった (0)

Pages: 1 2 3 4